« Augustin Porte » de Laurence Puzenat et Mestr Tom

Nouvelle jeunesse

C’est via le site Simplement que les éditions Hystéries qui m’intéressent aussi beaucoup en tant qu’auteure, m’ont confié en service de presse Augustin Porte.

Résumé

Le jeune Augustin, 10 ans, vient de mourir. Il va apprendre que la vie après la mort n’est pas de tout repos. Surtout que depuis son décès, la faucheuse a perdu la tête et les esprits s’entassent dans les cimetières. Le jeune garçon va rencontrer des âmes fonctionnaires , une sorcière morte en 1612, de jeunes exorcistes, un vieux druide et un réalisateur mélomane. Cela le conduira au secret qui entoure sa naissance.

Une intrigue prenante

J’ai beaucoup aimé l’intrigue, surtout la fin qui m’a surprise très positivement ! Je m’attendais pas à ce genre de fin, surtout pour de la jeunesse, mais elle reste très adaptée. Tout comme Les mystères de Dolyville, on retrouve ici aussi une certaine bienveillance malgré le sujet difficile.

Parler de la mort à des enfants n’est jamais évident. Mais ici, bien que certains passages sont éprouvants pour notre personnage, la mort est davantage perçue comme une nouvelle aventure plutôt que comme quelque chose de tragique. J’ai beaucoup aimé cette thématique et la manière dont elle est abordée ici.

Un style plutôt factuel

Encore une fois, tout comme Les mystères de Dolyville, le style est plutôt factuel ici. Cela n’est pas gênant à mon sens car le récit s’adresse à des enfants/jeunes adolescents pour qui l’explicite permet de gagner en facilité de compréhension.

On retrouve quelques cliffhangers qui sont discutables, mais qui fonctionnent :

Bienvenue petit. C’est moche de mourir si jeune, je te l’accorde mais nous allons prendre soin de toi.

J’ai aussi noté quelques incohérences et quelques lourdeurs, mais cela ne concerne que peu de passages. L’ensemble se lit bien. 

En bref

Le tome 2 arrive fin 2018 et je pense que je lirais cette suite !

Catégories

Étiquettes

Marie Tinet Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *